Catégories
Etude contre placebo

Hydroxychloroquine

Force est de constater qu’aucune étude sur l’efficacité de l’hydroxychloroquine (HCQ) contre la Covid19 — randomisée ou pas, contre placebo ou pas, quel que soit le nombre de patients impliqués et le prestige de la revue scientifique où elle est publiée — n’arrive à réconcilier les pro et des anti.

Rarement un débat politico-scientifique n’avait atteint un tel niveau de violence. Concentrer le débat sur la seule hydroxychloroquine parait absurde. C’est pourtant ce que font les deux camps bien décidés à en découdre.

Au risque de se mettre à dos les uns et les autres, Placebo2022, le parti de la démocratie scientifique, tente de montrer l’absurdité de la situation en proposant une nouvelle classe d’expériences.

Nous proposons que le placebo utilisé dans le traitement des cas légers, voire de manière prophylactique, ne soit pas une substance d’une totale innocuité comme c’est usuellement le cas, mais le produit à tester lui-même. En l’occurrence, ce serait de l’hydroxychloroquine standard, présentée au patient dans son conditionnement commercial Plaquenil™ sur lequel serait inscrit clairement la mention « PLACEBO ».

Ainsi, on pourrait tester l’HCQ supposée active, contre l’HCQ supposée inactive, appelée ci-dessous HCQP.

Les expériences impliqueraient trois groupes 1) HCQ, 2) HCQP, 3) PDT (pas de traitement pour ceux qui n’en désirent pas). Elles permettraient d’observer les cas suivants :

  1. HCQ et HCQP ont des actions équivalentes
    a) Positives : HCQ = HCQP > PDT
    b) Négatives : HCQ = HCQP < PDT
    c) Nulles : HCQ = HCQP) = PDT
  2. HCQ et HCQP ont des actions différentes
    a) HCQ > PDT > HCQP
    b) HCQP > PDT > HCQ
    c) HCQ > HCQP > PDT
    d) HCQP > HCQ > PDT
    e) PDT > HCQ > HCQP
    f) PDT > HCQP > HCQ

Nous laissons le lecteur tirer les conclusions qui s’imposeraient dans chacun de ces cas.

HCQP, readymade by Placebo2022